Page d’accueil > Mode de vie et Bienêtre

Reishi rouge : Des bienfaits à travers l’histoire

Il était une fois, il y a 4 750 ans, un héros civilisateur de l’Empire chinois nommé Shennong, qui passait son temps à gouter les « simples » (plantes médicinales). Il les répertoria dans le plus ancien ouvrage chinois traitant des drogues végétales, animales, et minérales : le Shennong Ben Cao Jing. Il aurait notamment découvert les propriétés curatives du thé, mais pour Shennong, le plus précieux des joyaux naturels n’était autre que le Linghzi, ou reishi rouge (Ganoderma lucidum).

Depuis, ce rare champignon médicinal fut administré à bien des empereurs, en Chine et ailleurs, pour ses vertus sur la santé. Adulé des uns, vénéré des autres, le reishi, qui au Japon est nommé « champignon de l’immortalité », est un emblème de vitalité et de longévité — à juste titre, car la science regorge maintenant d’études démontrant son extraordinaire capacité à procurer des effets véritablement thérapeutiques.

Cultivé aujourd’hui dans des conditions idéales, le reishi rouge développe de manière optimale ses principes actifs, notamment les polysaccharides et les triterpènes, qu’il est uniquement possible d’extraire de leur coque indigeste de chitine — aussi possiblement irritante et allergène — grâce à l’eau chaude, selon la méthode ancestrale de décoction lente.

Cette panacée du règne des mycètes est principalement connue pour :

  • Aider à réduire les symptômes de stress mental et physique (adaptogène)
  • Moduler le système immunitaire
  • Soutenir la santé cardiovasculaire
  • Aider la santé de la prostate
  • Accompagner les traitements du cancer

De plus, ses bienfaits se font aussi ressentir en cas de :

  • Inflammation
  • Douleurs
  • Raideurs musculaires
  • Infections virales
  • Allergies
  • Faiblesse hépatique
  • Cholestérol
  • Hypertension
  • Diabète
  • Fatigue chronique

Prendre 2 g par jour d’un reishi rouge standardisé à 40 % de polysaccharides apporte une dose thérapeutique « moyenne ».

Pour les amoureux des plaisirs tisaniers, et plus dans une optique de prévention en santé, il est aussi possible de réaliser une infusion avec des tranches du corps fructifère du reishi rouge.

À l’instar de la lavande ou du ginseng, le reishi rouge arbore les blasons d’une famille de remèdes naturels extraordinaires, les panacées, qu’il est toujours bon d’avoir à ses côtés.