Diarrhée du voyageur — Saccharomyces boulardii : Une question de taille | New Roots Herbal | Produits de Santé Naturels
Home > Santé

Diarrhée du voyageur — Saccharomyces boulardii : Une question de taille

Essayer de décrire l’action des probiotiques dans le tractus gastro-intestinal peut paraitre légèrement dramatique, avec d’un côté les bonnes bactéries probiotiques, et de l’autre, les diaboliques souches pathogènes. La vérité est que les microorganismes bénéfiques et ceux potentiellement pathogènes coexistent chez toute personne en bonne santé. La santé digestive, l’immunité, et la santé générale sont affectées seulement lorsque l’équilibre des bonnes bactéries est compromis. Cela peut se produire en raison de mauvaises habitudes alimentaires qui peuvent stimuler la croissance de microbes néfastes et opportunistes dans l’intestin ; d’une thérapie antibiotique qui peut perturber la dominance naturelle des bactéries bénéfiques ; ou encore d’une exposition à une infection provoquée par des bactéries telles qu’Escherichia coli, Clostridium difficile, ou Salmonella, pour n’en nommer que quelques-unes.

Pour l’infection par E. coli — responsable de la plupart des cas de diarrhée du voyageur — ou pour l’infection à C. difficile — fréquente dans les milieux hospitaliers —, l’utilisation de Saccharomyces boulardii est appuyé par une histoire clinique de plus de 35 ans pour la prévention et le traitement des maladies diarrhéiques causées par ces bactéries.

On décrit généralement son action en disant qu’il « prédomine sur les bactéries nocives ». D’ailleurs, le fait que les cellules de S. boulardii soient environ dix fois plus grosses que les microbes pathogènes est en partie responsable de son efficacité. L’avantage de sa taille est amplifié lorsque les cellules bénéfiques se multiplient ; elles occupent encore plus d’espace et se disputent les nutriments, ce qui supprime la prolifération bactérienne.

L’activité biologique de S. boulardii est multiple. La bactérie sécrète une enzyme qui décompose et digère les toxines bactériennes. Des tests menés sur des animaux démontrent également que S. boulardii renforce la réponse immunitaire de l’hôte (vous) à ces toxines. S. boulardii contribue également à réduire les symptômes de la diarrhée en sécrétant des composés qui servent de barrage aux voies inflammatoires activées par une infection bactérienne. L’inflammation du revêtement des cellules de la bordure en brosse des intestins et leur muqueuse protectrice interfèrent avec le rôle critique de la résorption des liquides, ce qui provoque la diarrhée.

Saccharomyces boulardii supprime définitivement la croissance et l’activité des microbes pathogènes. La supplémentation avec un probiotique à large spectre est également recommandée pour débuter votre voyage vers la guérison.

 

 Gordon Raza, BSc

 En tant que rédacteur technique de Fleurir, Gord partage son
 point de vue unique sur les produits de santé naturels, la nutrition,
 et la vie active.