Thérapie de couple pour votre prostate? | New Roots Herbal | Produits de Santé Naturels
Page d’accueil > Santé

Thérapie de couple pour votre prostate?

La qualité de vie a une signification différente pour beaucoup d’entre nous. J’aime penser que cela repose sur de bonnes relations avec la famille et les amis. Mais quand il s’agit de votre prostate, les choses peuvent se compliquer.

La prostate est une glande de la taille d’une noix qui entoure l’urètre et qui est essentielle à la reproduction masculine. Elle produit un fluide qui joue un rôle protecteur pour le sperme pendant la reproduction, alors qu’il est propulsé par le muscle lisse entourant la prostate. C’est là que les choses se compliquent. À mesure que les hommes vieillissent, une enzyme produite dans tout le corps affecte la taille de la prostate. Cette enzyme, appelée 5‑alpha réductase, convertit la testostérone en une autre hormone sexuelle appelée dihydrotestostérone (DHT). Collectivement, ces hormones contribuent aux caractéristiques sexuelles masculines comme le ton de la voix, la croissance des poils, le développement des organes reproducteurs, et la distribution des graisses. Malheureusement, la dihydrotestostérone accélère également la croissance des cellules de la prostate.

Des niveaux excessifs de DHT peuvent entraîner une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), une croissance cellulaire anormale non liée au cancer de la prostate. La croissance progressive de la prostate peut la faire passer de la taille d’une noix dans la vingtaine à celle d’un abricot dans la quarantaine, et même à la taille d’un citron dans la soixantaine.

La façon dont l’HBP affecte la « plomberie » masculine est simple. À mesure que la prostate se développe, elle exerce une pression sur l’urètre et la vessie. Cela conduit à des symptômes courants de l’HBP tels que des difficultés à débuter la miction, un jet faible, une envie soudaine d’uriner, des arrêts et des reprises multiples en urinant, et surtout des mictions fréquentes, en particulier une nycturie perturbant le sommeil (miction nocturne). Les hommes ont tendance à accepter ces symptômes comme une partie normale du vieillissement.

Les allées et venues à la salle de bain peuvent même devenir « la norme » pour certains. Mais une miction nocturne perturbatrice (nycturie) peut également entraîner une privation de sommeil pour la douce moitié. Lorsque vous considérez le temps qu’il faut pour se rendormir après une interruption de sommeil, cela peut rivaliser avec le ronflement en ce qui concerne la perturbation du sommeil.

Les médicaments d’ordonnance qui détendent le muscle entourant la prostate et les inhibiteurs enzymatiques sont des approches courantes de la communauté médicale pour l’HBP. Il existe également des procédures chirurgicales pour les cas extrêmes. Cependant, « l’attente vigilante » est l’approche la plus fréquente pour l’HBP. Cela implique une surveillance étroite avec des examens annuels et des ajustements de style de vie, mais sans intervention active.

Il existe toutefois des produits naturels qui procurent un soulagement des symptômes persistants de l’HBP. De nombreuses études présentent des nutraceutiques bien documentés à la disposition des consommateurs comme des alternatives pendant que vous « attendez avec vigilance ».

Parlons de plusieurs produits naturels qui peuvent faire la différence. Les baies d’un palmier nain originaire du sud-est américain, le chou palmiste, ont fait l’objet de plus de 35 essais cliniques sur l’HBP. Il a été démontré que les acides gras contenus dans des extraits de chou palmiste améliorent les symptômes des voies urinaires de plusieurs manières. Leur action via les voies hormonales et antiinflammatoires rivalise avec celle des médicaments d’ordonnance pour le traitement de l’HBP.

Le pollen de fleur de seigle est un autre ingrédient à rechercher dans une formule pour l’HBP. Une étude portant sur 144 hommes atteints d’HBP recevant des produits naturels, notamment du pollen de seigle, a montré une diminution de la nycturie et de la fréquence urinaire diurne.

Les phytostérols libres, bien connus pour leur capacité à bloquer l’absorption intestinale du cholestérol nocif, possèdent une propriété thérapeutique supplémentaire. Ils se lient à la prostate pour aider à réduire l’inflammation. Un essai randomisé, en double aveugle, et contrôlé contre placebo portant sur 200 hommes prenant des phytostérols a démontré une augmentation du débit de pointe et une diminution du volume résiduel dans la vessie. Les patients qui ont continué la supplémentation en phytostérols ont maintenu une amélioration du soulagement des symptômes pendant une période de 18 mois. C’est une excellente nouvelle pour la gestion à long terme de l’HBP !

Il existe également de nombreux minéraux, vitamines, et micronutriments qui contribuent à la santé de la prostate et du tractus urogénital. Les oligoéléments bénéfiques pour la santé de la prostate

comprennent le sélénium, dont les noix du Brésil sont une excellente source, ainsi que le zinc, qui est abondant dans les graines de citrouille et de tournesol, de même que les amandes, les pacanes, et les noix. Les vitamines B6 et D3 complètent cette liste importante.

L’hyperplasie bénigne de la prostate est une affection courante chez les hommes à mesure qu’ils vieillissent. Selon l’Association des urologues du Canada, plus de la moitié des hommes dans la soixantaine et jusqu’à 90 % des hommes septuagénaires et octogénaires présentent des symptômes associés à l’HBP. Cela représente plus de 3,7 millions d’hommes au Canada. Malheureusement, le nombre de spécialistes en urologie ne suit pas la demande actuelle compte tenu du vieillissement de la population.

Il y a cependant de bonnes nouvelles. Il existe des formules nutraceutiques bien documentées et approuvées par Santé Canada qui combinent une variété d’ingrédients éprouvés pour procurer un soulagement rapide et efficace des symptômes de l’HBP.

La taille compte pour la santé de la prostate. Et, dans ce cas, plus grand ne veut pas dire meilleur !