Comment garder votre famille en bonne santé pendant la saison de la grippe et du rhume : Perspectives naturopathiques | New Roots Herbal | Produits de Santé Naturels
Home > Naturopathic Currents

Comment garder votre famille en bonne santé pendant la saison de la grippe et du rhume : Perspectives naturopathiques

Alors que les températures diminuent et que les jours raccourcissent, les virus ont tendance à resurgir. Cela est particulièrement vrai si vous avez des enfants scolarisés ou en garderie, ou si vous travaillez dans un bureau et êtes entouré de collègues. Les virus qui provoquent la grippe et le rhume peuvent être facilement transmis par la toux et les éternuements.

Bien qu’il soit impossible de garantir que vous ne tomberez pas malade cet hiver, il y a quelques conseils que vous pouvez suivre afin d’atténuer la gravité de la maladie. Le lavage des mains, effectué régulièrement et minutieusement, permet de minimiser la propagation des germes. Si vous êtes exposé à des germes, ce qui finira bien par arriver à un moment donné, un bon système immunitaire permettra à votre corps de ne pas se laisser submerger et de lutter contre l’infection. Le maintien d’un système immunitaire performant est le meilleur moyen d’éviter d’être gravement affecté et de rester au lit pendant des jours ou même des semaines à cause d’une infection.

Voici quelques conseils pour aider votre système immunitaire à obtenir le soutien dont il a besoin pendant la saison de la grippe et du rhume.

Faites le plein de vitamines

Les vitamines C et D et le zinc sont les trois principaux nutriments dont le système immunitaire a besoin pour fonctionner de façon optimale. Un apport vitaminique insuffisant peut entraîner des carences et affaiblir les défenses du corps contre les toxines et les pathogènes invasifs.

La vitamine C est un micronutriment très réactif dans le corps humain. Un des rôles de la vitamine C est de soutenir la barrière épithéliale, la couche externe de la peau et des organes, afin d’empêcher des pathogènes de nous envahir. Elle s’accumule dans nos cellules phagocytaires, protègent notre corps en mangeant et en détruisant les molécules étrangères qui entrent dedans. La vitamine C aide les cellules phagocytaires à détruire plus efficacement les pathogènes invasifs, de façon à les tuer et à les éliminer plus rapidement. Le manque de vitamine C a été associé à un système immunitaire affaibli, plus sensible aux infections et aux maladies. Une supplémentation en vitamine C, pour atteindre un niveau optimal dans le corps, peut être utilisée en prophylaxie afin d’éviter des infections, et en cas d’infection, des doses plus élevées de vitamine C peuvent aider à accélérer le processus de guérison [1].

Le récepteur de la vitamine D se trouve dans les cellules immunitaires de notre corps. Il a été démontré que le manque de vitamine D rend le corps plus sensible aux infections. Des études montrent que les personnes avec une carence en vitamine D ont davantage tendance à rapporter des effets liés aux voies respiratoires supérieures auto-évalués et restent en arrêt de travail plus longtemps pendant le processus de guérison. La vitamine D inhibe la prolifération et la différenciation des lymphocytes B et joue un rôle dans la maturation des lymphocytes T. Les lymphocytes B et T sont des composants de notre réponse immunitaire et sont chargés de créer des anticorps pour lutter contre l’infection. Le soutien de la vitamine D renforce notre réponse immunitaire adaptative et lui permet d’être encore plus efficace [2].

Le zinc joue un rôle important dans le bon développement et le bon fonctionnement des neutrophiles et des lymphocytes T tueurs, qui participent tous les deux à l’éradication des virus. Le zinc est également un antioxydant, et il contribue à maintenir les membranes cellulaires en bonne santé. Lorsque vous manquez de zinc, les défenses de votre système immunitaire sont affaiblies, et le corps est plus sensible aux virus et à la maladie [3].

Bien que les vitamines C et D et le zinc, ne sont pas les seuls à jouer un rôle dans le soutien immunitaire, ils font partie des plus efficaces. Assurez-vous donc de consommer des quantités suffisantes de ces nutriments, et si vous avez l’impression de couver quelque chose, demandez l’avis de votre médecin pour traiter votre maladie aiguë avec des doses plus élevées.

Dormez suffisamment

Le sommeil est la meilleure occasion pour le corps de se reposer et de se recharger. Le manque de sommeil affaiblit la fonction immunitaire et augmente le risque d’être gravement affecté si vous attrapez un rhume ou une grippe, en comparaison avec les personnes bien reposées. Le sommeil nocturne permet au corps d’augmenter sa production de cellules immunitaires qui vont lutter contre les infections. Lorsque le corps ne bénéficie pas de cette opportunité de se régénérer la nuit, le système immunitaire ne peut se recharger et produire les composants immunitaires nécessaires pour maintenir le corps en bonne santé [4].

Essayez de bien dormir pendant huit heures consécutives chaque nuit. Utilisez le moins possible d’appareils électroniques dans la soirée, mettez une lumière tamisée, et buvez une tisane apaisante à la camomille avant d’aller vous coucher. Cela vous aidera à vous détendre et à vous endormir profondément. Si vous sentez que vous commencez à couver quelque chose, n’hésitez pas à faire le plein de sommeil. Si vous le pouvez, faites une sieste pendant l’après-midi ou allez vous coucher une heure plus tôt.

Faites l’impasse sur vos exercices du matin et dormez un peu plus, sans culpabiliser, si vous sentez que vous en avez besoin. Le sommeil est vital, alors ne marchandez pas avec votre repos.

Restez hydraté

Les reins sont en quelque sorte les fantastiques éboueurs de notre corps. Ils sont notamment chargés de faciliter l’élimination des déchets et des toxines, qui finiraient par causer des dommages s’ils s’accumulaient dans le corps. Lorsque le corps subit des dommages, toute notre énergie est utilisée pour les réparer. Nous devenons alors plus sensibles aux infections et à la maladie, car le corps n’a pas les réserves énergétiques nécessaires pour lutter contre les envahisseurs qui s’en prennent au système immunitaire. Les reins ont besoin d’eau pour fonctionner correctement et bien éliminer les toxines. Rester hydraté nous aide à éviter l’accumulation de toxines et permet ainsi au corps de disposer de l’énergie requise pour soutenir le système immunitaire.

La quantité d’eau que vous ingérez chaque jour devrait représenter au minimum la moitié de votre poids en onces d’eau (par ex. : une personne de 180 livres a besoin d’au moins 90 onces d’eau).

Si vous faites beaucoup d’efforts et que vous transpirez beaucoup, il vous faudra encore plus d’eau pour apporter un soutien optimal à votre corps. Si vous n’aimez pas l’eau pure, ajoutez des fruits pour en améliorer le goût. Coupez quelques tranches de citron, de concombre, ou de fraises que vous garderez à disposition pour les ajouter rapidement dans votre eau le matin.

Le sirop de sureau

Le sureau est une plante remarquablement efficace pour renforcer le système immunitaire pendant l’hiver, et ce, pour de bonnes raisons. Si vous n’en avez jamais entendu parler, il s’agit d’une baie sucrée qui provient de la plante Sambucus. Les baies et les fleurs sont utilisées à des fins médicales. Ses bioflavonoïdes lui confèrent des propriétés antivirales, mais elle est également riche en vitamines A, C, et B6 ainsi qu’en potassium. Si elle est prise avant de tomber malade, elle peut considérablement réduire la gravité et la durée des symptômes [5].

Le sirop de sureau peut être ingéré seul ou utilisé comme édulcorant à la place du miel ou du sucre. Essayez d’en ajouter dans votre bol de gruau au petit déjeuner, dans une tisane chaude, ou sur une boule de crème glacée à la vanille pour un dessert savoureux.

Mangez de vrais aliments

Cela signifie que votre nourriture ne doit pas provenir d’une boite ou d’un bocal. Les fruits, les légumes, les légumineuses, et les viandes regorgent de vitamines et de nutriments dont nous avons besoin pour nous sentir bien. Les vitamines qui renforcent le système immunitaire, mentionnées plus tôt, peuvent être facilement obtenues par l’alimentation. Faites donc en sorte d’incorporer des quantités de fruits et de légumes frais dans votre alimentation quotidienne. Si vous achetez quand même des aliments préparés, essayez de limiter les quantités autant que possible.

L’ail possède de puissantes propriétés antivirales et antibactériennes qui peuvent aider le système immunitaire à se renforcer et donc vous aider à ne pas tomber malade. Il est plus efficace lorsqu’il est frais et très facile à incorporer dans votre repas. Émincez quelques gousses et ajoutez-les dans une poêlée ou un mélange de légumes pour bénéficier d’un bon renfort immunitaire. Vous pouvez aussi préparer une boisson de renforcement immunitaire appelée oxymel. C’est une boisson chaude composée de vinaigre de cidre de pomme, de miel, et d’ail. Préparez-en pour plusieurs jours et conservez-la au frigo. Vous pouvez aussi vous amuser et ajouter quelques herbes/plantes dans votre oxymel pour augmenter ses propriétés de renforcement immunitaire. Pour préparer votre oxymel, mélangez simplement 1 tasse de vinaigre de cidre de pomme, 1 tasse d’eau, ½ tasse de miel, 2 gousses d’ail fraîchement émincées, et le jus d’un citron. Faites mijoter pendant 10 minutes et savourez.

Références

  1. Carr, A.C., et S. Maggini. « Vitamin C and immune function. » Nutrients, Vol. 9, N° 11 (2017): 1211.
  2. Aranow, C. « Vitamin D and the immune system. » Journal of Investigative Medicine, Vol. 59, N° 6 (2011): 881–886.
  3. Shankar, A.H., et A.S. Prasad. « Zinc and immune function: The biological basis of altered resistance to infection. » The American Journal of Clinical Nutrition,Vol. 68, N° 2 Suppl. (1998): 447S–463S.
  4. Besedovsky, L., T. Lange, et J. Born. « Sleep and immune function. » Pflugers Archiv, Vol. 463, N° 1 (2012): 121–137.
  5. Tiralongo, E., S.S. Wee, et R.A. Lea. « Elderberry supplementation reduces cold duration and symptoms in air-travellers: A randomized, double-blind placebo-controlled clinical trial. » Vol. 8, N° 4 (2016): 182.

Mallory Murray, ND
Elle utilise les traitements les moins invasifs possibles tout en aidant à atteindre un état de santé optimal. Elle s’occupe de toute la famille en se concentrant sur la nutrition, les changements de style de vie, et les suppléments botaniques.